La prédation

 

Predation

 

Votre truffe se fige? Fixe une proie et commence à ramper?

Attention au départ boulet de canon!
Ce comportement est bien souvent inscrit dans les gènes de votre truffe.

Un chien de berger ou de chasse dont la race a été perfectionnée par l’homme dans le but de poursuivre puis attraper la proie sera plus enclin à partir en mode fusée après tout stimulus en mouvement: animal sauvage, autre chien, voiture, vélo, joggeurs...
Ce n’est pas l’instinct de chasse comme on l’entend souvent mentionner.

Un prédateur, chasseur, poursuit une proie pour au final la manger parce qu’il a faim.

Pour votre truffe ce n’est pas le cas et pourtant c’est une pulsion irrésistible qui peut malheureusement aboutir à des accidents plus ou moins graves.

En effet, certaines truffes iront au bout de ce comportement et mordront ou pire, tueront la « proie ».

Sachant que la « proie » en question peut très bien être une autre truffe de petite taille voir un enfant.
De plus, ce comportement met en danger votre truffe et les autres êtres vivants alentour.

Une truffe dominée par ses pulsions n’écoutera plus son maître et crier pour la rappeler ne servira qu’à l’encourager dans son objectif.

Pour nous c’est un comportement problématique alors que pour la truffe c’est un plaisir donc elle ne voit pas l’intérêt de s’arrêter en plein exercice qui l’éclate.

Le mieux pour éviter toute fugue, la piste sentant trop bon et excitant la curiosité de la truffe, et tout démarrage intempestif, il faut anticiper.
Il y a toujours un signe annonciateur du comportement de prédation.

Votre truffe se fige et fixe un endroit en particulier, commence à ramper en restant le regard fixé sur son objectif.

Savoir reconnaître les signes avant que le comportement se déclenche vous aidera à anticiper et stopper la suite du comportement de prédation.
Si un jour votre truffe n’a pas démarré derrière un des stimulus précédemment cités, essayez de vous souvenir pourquoi.

Où étiez vous?

La « proie » était-elle loin de la truffe?

Près mais hors d’atteinte?

Tout ce dont vous pourrez vous rappeler pourra vous servir à stopper le comportement de prédation.

Si vous voyez la « proie » avant votre truffe, demandez lui un « Assis ».

Réitérez cet exercice jusqu’à ce que ça devienne un automatisme.

Pensez aussi à vous équiper: longe, friandises et changer d’heure pour la balade par exemple.
Autre chose, lorsqu’on part en balade avec nos truffes on se dit que le loulou va s’éclater.

Vrai mais il faut garder en tête que vous devez être le centre d’attention de votre truffe.

Lui proposer des exercices pendant la balade ne la gâchera en rien.

Vous pouvez par exemple jouer à cache cache avec votre truffe.

On se cache et on appelle sa truffe une ou deux fois et on la laisse nous chercher tout en la gardant à l’oeil.

Il faut savoir qu’une truffe qui s’amuse et est stimulée mentalement aura moins envie de prendre la poudre d’escampette qu’une truffe qui fait  "juste"  la balade.

On peut faire des exercices d’obérythmée (obéissance rythmée) lors des balades.

On peut leur apprendre aussi des ordres : « Pas là » pour ne pas qu’elle s’éloigne de trop en forêt, « Laisse » et  « Reste » pour laisser passer chevaux, vtt ou joggeurs....

Date de dernière mise à jour : 14/05/2018

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
Les commentaires sont clôturés
×